Le moringa dans l’océan Indien

Le moringa dans l’océan Indien

Tout sur le moringa, histoire, vertus et recettes

S’il y a un arbre considérer comme un super aliment en Europe et très consommer aux Comores, c’est bien le moringa! Un arbre qui se consomme de la racine aux graines. On en connait 13 espèces, mais la plus connu est le moringa oleifera. Ce moringa est-ce réellement un arbre de vie ? Comment cet arbre millénaire est-il utiliser dans les pays chaud ?

On parle d’arbre de vie, car tout est bon dans le moringa. Les feuilles, les graines, les racines, les écorces. A partir de la graine, on fait l’huile de moringa. Une huile composée d’acide oléique (qui retient l’eau sans boucher les pores) et excellente pour les personnes qui souffrent de psoriasis, urticaire, eczéma.

Les parties de l’arbre consommable

  • Les feuilles, jeunes pousses et fleurs sont consommées comme brèdes (jeunes feuilles comestibles), bouillon qui accompagne le riz et poissons dans l’océan indien. Les fleurs, si l’on ne fait pas de beignets avec, peuvent être employées contre l’asthme.
  • Les jeunes fruits ou bâtons sont également mangés cuits de diverses manières. Les graines constituent un bon légume cuit,  en vinaigrette.
  • Les graines mûres peuvent être grillées ou frites. Ces graines renferment également une huile claire qui ne rancit pas. Cette même huile sert comme huile de table, pour la peau mais aussi contre les douleurs rhumatismales.
  • Les racines sont comestibles. Elles servent comme épices. Elles ont un  goût de raifort « moutarde des allemands ».
  • L’écorce contient deux alcaloïdes en très petites quantités et sont utilisées à Madagascar pour lutter contre l’épilepsie, l’hystérie et la paralysie. Le latex de l’écorce soluble dans l’eau sert d’emplois pour le tissu calicot de l’Inde, un tissu destiné à la reliure de livres.

Le moringa dans la médecine

On parle de plante médicinale lorsque la plante permet de soigner. Les médicaments sont fabriqués à partir de la synthèse des principes actifs du végétal. La chimie de synthèse réduit la plante médicinale juste en matière première.

Concernant l’arbre de vie, il regroupe en lui toutes les grandes familles de constituants chimiques des plantes. L’une de ces familles de constituants est les flavonoïdes comme les rutines, quercétine. C’est ce qui lui donne un pouvoir antioxydants supérieur aux autres plantes. Le moringa oleifera est extrêmement riche en protéine, en riboflavine (fer, vitamine C).

C’est aussi anti-inflammatoire puissant notamment pour l’inflammation de la muqueuse digestive.

La plante est plus riche en vitamines, minéraux et protéines que la plus part des légumes.

100 g de feuilles fraîches contiennent

  • plus de vitamine C que l’orange,
  • plus de protéine que 200 g de steak.
  • Plus de protéine & calcium qu’1 verre de lait.

Son impact dans le corps humain

Dans le fonctionnement normal du corps humain, il fabrique des radicaux libres. Lorsque le corps subit un stress et qu’il n’y a pas d’antioxydants, les radicaux libres s’attaquent à aux tissus pour les détruire. Le stress oxydatif peut provoquer des maux comme le diabète, les maladies cardiovasculaires.

Les radicaux libres sont des molécules contenant du dioxygène et sont l’origine du processus naturel de l’oxydation des cellules. … Les radicaux libres sont donc des molécules très instables et chimiquement réactives qui sont à l’origine du stress oxydatif et peuvent être neutralisés par les antioxydants.  source Meltonic 

Il est donc important de se nourrir d’aliments riches en antioxydants. Les feuilles de moringa vont servir pour bénéficier de ce pouvoir puissant d’antioxydants. C’est une plante qui peut soutenir le système immunitaire et le protéger et l’aider à mieux faire le travail.

Mais d’où vient cette plante ?

Originaire de l’inde du nord, le moringa est utilisé dans la médecine traditionnelle indienne l’ayurveda. C’est un arbre qui s’est acclimaté dans les pays subtropicaux. Très riche en substance nutritive, elle est consommée dans les zones où il y a des problèmes de carences alimentaires. Le gouvernement haïtien a récemment demandé à intégrer le moringa dans l’alimentation pour les enfants.

Sur l’archipel des Comores, il se nomme « mvongue » en shimaore, shinzuani ou « monje » en shingazidja. C’est un arbre qui  se trouve dans tous les jardins des maisons. Les feuilles servent d’accompagnement pour le repas ou bien comme médicaments. Il est préparé en bouillon avec de poissons ou de la viande. Il est aussi manger avec du lait de coco ce qui lui donne un tout autre goût.

Les différentes transformations et utilisations du moringa

En Europe, le moringa est utilisé comme un complément alimentaire.

On le trouve souvent sous forme de 

La poudre de moringa s’intègre dans l’alimentation pour apporter

  1. un complément de protéine
  2. des minéraux pour les enfants
  3. des vitamines pour les sportifs.

A Haiti, les feuilles utilisées pour nourrir les jeunes enfants et éviter les carences en protéine. Au sahel, les  feuilles sont consommées comme légume. En Ethiopie le moringa stenopetala, originaire de la région du lac Baringo au Kenya,  est le  repas de bases des peuples conso.

Huile végétale de moringa est utilisable sur les enfants

  1. surtout quand ils ont des problèmes de peaux irrités (zone des coudes)
  2. Huile s’utilise sur les cheveux sec pour les hydrater et les régénérer. Utiliser l’huile en masque 20 min sur les cheveux avant de faire le shampoing. Huile de moringa donne un aspect brillant sur cheveux humide ou sec.
  3. Dans l’huile de moringa, il n’y a pas d’additifs.

Le moringa est une plantes adaptogène car permet à l’homme de s’adapter aux stress qu’il subit.

  1. Les graines permettent de purifier l’eau.
  2. 3 graines pour 1 litre d’eau.

Tant de vertus sur un arbre, qu’il est serait intéressant d’utiliser cette infusion aux mille vertus.

Plus d'actualités...

Laisser un commentaire